Le designer industriel, ou le designer de produits, permet à votre entreprise de concevoir des produits qui satisfont aux besoins des consommateurs ; et qui s’intègrent bien à leur environnement. Le design industriel est plus qu’un habillage esthétique; il requiert une réflexion globale, dès le début du processus de création.

Pourquoi faire appel à un designer industriel ?

Les avantages de faire appel à un designer industriel sont multiples. Le design industriel permet une augmentation de la créativité, une diversification de la gamme de produits, une augmentation du chiffre d’affaire, un développement d’une culture de qualité, une pratique de la veille technologique et concurrentielle, une mise en place de nouvelles méthodes de travail, une augmentation des exportations, une mobilisation des équipes internes, un décloisonnement des services et une augmentation du nombre d’emplois. Les entreprises qui utilisent intensivement le design ont réalisé deux fois plus d’innovations que les autres. Le corolaire est une augmentation de chiffre d’affaires.

Embaucher un designer, pourquoi et comment ?

Embaucher un designer, nécessite d’être bien clarifié. Ce n’est pas chose facile. Le  designer est une de ces espèces facile à amadouer mais, retord une fois mis en cage. Il faut donc adapter le recrutement au niveau de maturité de votre organisation face au design. Il faut commencer donc par définir des tâches et un périmètre. Indépendamment du niveau d’expérience, on distingue à peu près trois échelles : innover dans le produit, étape de base pour tout designer et pour toute entreprise, on commence simple, on travaille sur du « tangible ». Ensuite, innover dans la relation client : en explosion actuellement, il faut gérer les interactions invisibles avec les multiples parties prenantes. Et, innover dans l’organisation qui nécessite une vision systémique et une bonne connaissance du monde de l’entreprise.

Embaucher un designer : une opportunité, mais surtout un risque

Avec l’explosion de la « pensée design », beaucoup se demandent s’ils ne vont pas intégrer cette fonction ou racheter une agence, et des PME succombent à l’embauche de designers, et les consultants s’y précipitent. Mais, s’acculturer au design par des « formations », externaliser régulièrement des prestations auprès d’agences ou de free-lances, et « embaucher un designer », ce n’est pas la même chose. La dernière option marque un intérêt pour intégrer cette fonction durablement, c’est un signal fort tant pour l’intérieur que l’extérieur de l’organisation, c’est un champ d’opportunité tout comme un océan de risques.